• These pictures are not free to be used.
    Ces photographies ne sont pas libres de droits.

     

    Et si on pouvait réellement photographier du son ?

     

    Photographies de bruits  Photographies de bruits

    Photographies de bruits  Photographies de bruits

    Photographies de bruits  Photographies de bruits

    Photographies de bruits  Photographies de bruits

    Capturer des sons(Catching sounds),
    photographie monochrome et photomanipulation, 2019

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • These pictures are not free to be used.
    Ces photographies ne sont pas libres de droits.

    Ancienne usine de Pierrefonds

    Ancienne usine de Pierrefonds

    Ancienne usine de Pierrefonds, Pierrefonds

    Août 2018, édition de la première photo et archives Janvier 2019

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • These pictures are not free to be used.
    Ces photographies ne sont pas libres de droits.

    Transcription de basses fréquences en spectre coloré

    Transcription sonore à travers ma surdité profonde, croquis préparatoire

    Peinture acrylique basée sur des calculs de longueur d'ondes et de codes couleurs,
    Décembre 2018

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    WILD STYLE, exposition 2018-2019
    Galerie VERY YES, île de La Réunion 

    L'adorer ou ne pas l'adorer : ADOR exposé à VERY YESJeudi 27 Décembre,

    je propose à une bonne amie d'aller voir une exposition temporaire dans une galerie qu'elle n'avait pas encore eu l'occasion de connaître. Nous arrivons, la fresque d'entrée face à la galerie a été repeinte. Face aux contenaires noires empilées les une sur les autres, nous avons attendu avant d'entrer dans une ambiance fraîche, calme et rigolote.

     

     Wild Style est une exposition d'ADOR dans la galerie VERY YES du célèbre artiste JACE (ses gouzous dévalent partout dans le monde et sur l'île de La Réunion), du 14 décembre au 26 janvier.

     

     


      

    Exposition  vente « Wild style » par Ador, du 14 décembre au 26 janvier 2019
    au sein de la galerie VERY YES de Jace (Usine à gouzou)

    L'adorer ou ne pas l'adorer : ADOR exposé à VERY YES

    C’est la deuxième fois que je viens à la Galerie VERY YES. La galerie ne m’a jamais véritablement attiré, tout d’abord par son nom que je ne trouve pas original ; je sais que la galerie est tenue par le célèbre JACE, créateur des gouzous ; je sais que les artistes souvent exposés sont des graffeurs. Le « graff » est un art qui m’a rarement intéressée. J’ai une impression qu’il suffit d’un coup de bombe pour créer un dessin ou embellir un mur. Mais si je puis comparer aux coups de pinceaux sur une toile, il faut tout de même une bonne maîtrise.

    La galerie expose les productions d’ADOR, un artiste graffeur qui m’est complètement inconnu. Elle reste une expo-vente, où des personnages aux bouches invisibles et aux yeux énormes occupent les murs. L’entrée était fermée, j’ai dû attendre avec une amie que la responsable nous ouvre. Nous étions que deux dans la salle, observées par ces personnages rigolos. Ce n’est lorsque nous avons longé un mur qu’une foule de visiteurs arrivent et reste tout aussi silencieuse que ces personnages.  

    ADOR est un artiste qui a développé un travail d’atelier autour de dessins, de toiles, de volumes, de films d’animations, de fresques murales avec ses personnages disséminés partout. Des histoires burlesques et sulfureuses cherchent une façon de raconter, de discuter certains aspects de la nature humaine. C’est un univers joyeux avec des personnages d’une civilisation grotesque, absurde, où ils paradent. Dans l’exposition, ce sont des personnages nés à La Réunion, vêtus de peaux de bêtes et parodient des scènes quotidiennes. Ce sont des hommes des cavernes devenus contemporains.

     

    L'adorer ou ne pas l'adorer : ADOR exposé à VERY YES 

    Nous commençons d’abord par voir des personnages au long nez, qui m’ont fait tantôt penser à l’expression du nez qui s’allonge lorsque nous mentons, tantôt à des becs pour picorer ou siroter du nectar (Colibri ou Kiwi). Les toiles ressemblent à des cases de bande dessinées que nous pouvons assembler à notre guise pour créer une histoire. Mais je trouve que ça donne encore un air de tableaux de décoration parodiques avant d’accéder au premier étage de la Galerie. Il y a un mélange, il y a des dessins au crayon graphique où le monochrome domine comme ci-dessous. Le trait est épuré et fin avec des dégradés et des tons gris différents : 

     

    L'adorer ou ne pas l'adorer : ADOR exposé à VERY YES

     

     

    Sinon, avec une approche d’un graffiti de rue, ou un aspect 3D et lisse qui donnent du volume aux personnages.
    Ador n’est pas un artiste qui a su profondément me toucher avec ses peintures ou ses dessins, qui restent drôles, mignons. Nous nous attachons aux personnages car ils nous sommes familiers, mais sans plus.  

    L'adorer ou ne pas l'adorer : ADOR exposé à VERY YES

     

     

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • These pictures are not free to be used.
    Ces photographies ne sont pas libres de droits.


    Boîtes vibrantes

    Paysages sonores, work in progress, partie 1, 2018
    Installation sonore interactive

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires